Podcast12 novembre 2020

Garantir la croissance de son e-commerce avec des campagnes d’acquisition sur Facebook et Instagram

 

JulienMahoué_Facebook_Instagram_ecommerce_ShoppersMatters

 

Selon une étude, on passerait plus de 29 minutes sur Instagram par jour, une manne pour les entreprises qui souhaitent faire de la publicité en ligne !

Julien Mahoué est expert en campagne d’acquisition lead. Après plusieurs années en agence de communication, il est devenu indépendant et aide les entreprises à accroître leur notoriété ou à rentabiliser leurs campagnes de publicités sur les réseaux sociaux en générant plus de ventes.

Au micro d’Estelle aujourd’hui, il donne ses conseils pour garantie sa croissance e-commerce avec Facebook et Instagram Ads.

 

Peux-tu nous expliquer ce que sont Facebook Ads et Instagram Ads, où on les trouve et comment les mettre en route ?

Tout d’abord, ces 2 éléments font partie de l’écosystème Facebook. C’est l’ensemble des publicités payantes proposées sur Facebook, Instagram, Messenger et probablement bientôt Whatsapp.

Grâce à Facebook Business Manager, un outil publicitaire gratuit, on peut lancer une campagne de publicité sur plusieurs leviers, avec des cibles différentes, en choisissant les plateformes de diffusion.

 

Je viens de lancer ma marque et mon e-shop, que dois-je faire ?

Lorsqu’une jeune marque se lance, il est essentiel d’avoir une page Facebook de l’entreprise (et pas seulement un compte !), car lorsque l’on commencera à diffuser une publicité, il sera mentionné « sponsorisé par » la page en question.

 

Dois-je avoir un minimum de fans ou d’abonnés pour lancer une campagne ?

Ce n’est pas nécessaire, puisqu’on choisit à qui montrer la campagne, et il ne s’agit pas forcément des fans de notre page.

La cible est un élément très important pour mener une campagne et il en existe deux types.

Les « audiences principales », disponibles pour tout le monde, comme, par exemple, le ciblage géographique, les intérêts, le genre, l’âge, etc. On peut aussi décider d’importer un fichier clients externe et Facebook recherchera les profils correspondant aux e-mails du fichier. A partir des profils de nos clients importés, l’algorithme Facebook cherchera les gens qui ont les mêmes profils que notre audience de base.

Il est essentiel de souligner que les nouvelles audiences ciblées n’achèteront que très rarement du premier coup. Il faut donc jouer sur deux tableaux : faire une campagne de notoriété pour faire connaitre la marque auprès de nouveaux publics et encourager à convertir les clients qui la connaissent déjà grâce à un message adapté.

 

Quel design est efficace quand on veut faire connaitre la marque puis transformer en vente ?

Les publicités sont composées de 2 éléments : le texte et l’image. Cela va sans dire que l’image a beaucoup plus de poids que le texte car ces plateformes sont très visuelles. La vidéo est également une bonne option.

 

Quel emplacement choisir sur la page ?

Facebook propose 15 emplacements à différents prix. La meilleure solution pour connaitre l’emplacement le plus efficace est de faire des tests. Une campagne n’est pas figée, on peut modifier les paramètres en fonction des résultats à l’issue d’un temps donné, on peut décider, par exemple, de diffuser à certaines heures de la journée.

 

J’ai un budget de 1000€ pour ma campagne de lancement. Comment je peux les dépenser ?

D’abord, il faut dédier 50% du budget pour se faire connaitre et attirer du trafic sur son site en faisant une campagne d’acquisition de fans (car un nombre élevé de fans est un gage de crédibilité) en présentant ses produits.

Puis, les 50% restants serviront à recibler les gens qui ont visité la page et le site pour qu’ils convertissent.

 

Avant de procéder à ses campagnes, faut-il avoir mis en place les pixels Facebook ?

Le pixel est un bout de code à mettre sur son site, qui permettra de donner des informations à Facebook sur les activités de notre site. Sans ce pixel, on se prive d’une grande partie de l’outil publicitaire. Avec pixel, on sait comment les gens arrivent sur notre site et comment ils se comportent (le nombre de pages visitées, la création d’un compte, d’un panier, la conversion, etc.).

Il est vraiment conseillé de l’installer dès le début, même si on a prévu une campagne dans les mois à venir parce qu’on n’a pas le budget pour l’instant. Pixel un outil gratuit et il nous permettra de déjà connaitre notre cible au moment où on lancera notre campagne.

 

Quels sont les prérequis pour tagguer ses produits sur Instagram ?

Il suffit de donner accès à Instagram à son catalogue de produits, c’est à dire lier CMS e-commerce à Facebook.

Il est important de soigner et de proposer des visuels du produit en situation, on se met ainsi à la place du consommateur qui veut voir comment le produit est utilisé.

Il a été prouvé que les publicités qui marchent le mieux sont celles où il y a un humain.

Ensuite, l’option « objectif vente catalogue » permettra à Facebook de faire un mix des produits en vente dans notre catalogue en fonction de l’appétence détectée chez la cible.

 

Quels sont les KPI à suivre sur une campagne mais aussi dans le cadre d’une offre e-commerce ?

Cela va dépendre de ce qu’on souhaite faire. Par exemple, on va se donner un objectif de notoriété et avant de lancer la campagne, on doit choisir quel KPI on va suivre car il y en a tellement qu’on n’arrivera pas à évaluer correctement la campagne. Vous pouvez choisir un KPI qui a un ratio avec le montant dépensé.

 

Quels sont les tips pour bien intégrer sa campagne mais aussi pour bien mener une campagne et être efficient niveau budget ?

  1. Être au clair avec ce que l’on cherche à faire.
  2. Bien programmer un budget sur l’ensemble de la campagne.
  3. Être raisonnable dans son budget et faire des tests.
  4. Se demander combien de ventes on souhaite faire avec sa campagne et, de là, définir le budget qu’on veut consacrer.
  5. Avoir un site optimal pour convertir.
  6. Tester des visuels et des textes.
  7. Être très clair sur sa structure de campagne : ne pas mélanger les gens qui ont déjà visité le site de ceux qui ne sont jamais venus. Il est possible de lancer 2 campagnes simultanément avec des objectifs différents et des cibles différentes.

 

Est-ce une bonne idée de runner sur ce levier d’acquisition sur du long terme ?

Oui, on le voit avec les grandes marques qui ont déjà une audience et qui continuent de faire de la publicité. La campagne de retargeting n’est pas chère, elle dépend du trafic que l’on a sur notre site, on peut facilement catégoriser ses visites. Mais il est important de se rappeler qu’il faut toujours avoir du nouveau trafic sur son site, car le trafic existant s’épuise.

Une bonne idée est d’organiser une campagne fil rouge : sur l’année, on ne va pas diffuser en permanence mais par pics en fonction de la saisonnalité (faire, par exemple, une action pour les soldes, le Black Friday, la fête des mères, etc.).

 

La concurrence est rude à ces périodes, comment être sûr que ça soit notre publicité qui sera vue et pas celle du concurrent ?

On ne peut pas être sûr, mais on peut être plus agressif en terme d’enchères. Les publicités Facebook se gagnent aux enchères, donc il faut mettre plus de budget que le concurrent.

En ces périodes, pour être sûr d’avoir un emplacement, on peut le réserver un ou deux mois à l’avance, dans la limite de l’espace disponible, au tarif annoncé par Facebook (plus élevé à ces périodes de forte demande).

 

Également, il est important de continuer à alimenter sa page même, lors d’une campagne, et de modérer ses posts !

Il existe 2 types de pub : un post sur notre page (publicité classique), qui touchera nos abonnés et une publicité qui n’apparait pas sur notre page.

Le dark post (format qui représente 80% des publicités sur les réseaux sociaux), permet un ciblage précis et évite d’adresser notre publicité à des personnes qui ne seraient pas intéressées.

L’avantage de ce format est également la possibilité d’offrir des publicités en différentes langues.

 

Pourquoi shoppers matters ?

Sans les acheteurs, il n’y a pas de vente. Il ne faut pas s’écarter de la vision client, si on ne pense pas à qui va acheter, la publicité ne fonctionnera pas.

 

Julien Mahoué :

son linkedin : https://www.linkedin.com/in/julienmahoue/

son site internet : https://julienmahoue.com/

Bonne écoute!

Cliquez ici pour accéder à votre plateforme d’écoute de Podcast

 

Estelle 🙂

Recevez les prochainS POSTs DIRECTEMENT dans votre boîte mail
Podcast, interview et articles pour développer votre marque e-commerce.
Recevez les prochainS POSTs DIRECTEMENT dans votre boîte mail
Podcast, interview et articles pour développer votre marque e-commerce.
Partager