Podcast16 mars 2021

Pourquoi intégrer Pinterest dans sa stratégie d’acquisition e-commerce ?

Pinterest pour développer votre chiffre d’affaires e-commerce ? Oui.

Cette plateforme où vous avez l’habitude de « pinner » vos recettes, look, vos inspirations décos et autres peut vous rapporter gros professionnellement. Et notamment pour votre service e-commerce!

Pinterest est une plateforme qui référence des visuels et des vidéos qui servent d’inspiration et d’idée pratique pour les projets du quotidien de votre cible.

Vous l’aurez compris dans ce nouvel épisode de podcast avec Coralie Roix nous allons plus parler du côté pro de Pinterest.

La société californienne a une audience de 19 millions de français qui partagent des pins sur mes thèmes dominant de la décoration, de la cuisine ou encore la mode.

Experte Pinterest, Coralie Roix, nous délivre dans cet épisode des conseils pour intégrer cet outil dans votre stratégie d’acquisition e-commerce.

Coralie Roix est experte en marketing de contenu et Pinterest, elle parle aujourd’hui de l’intégration de Pinterest dans sa stratégie d’acquisition.

 

Pinterest, qu’est-ce que c’est ?

Ce n’est pas un réseau social car sa fonctionnalité est plus proche de Google et de son algorithme. Google est moteur de recherche classique et Pinterest est un moteur de recherche visuel. Elle qualifie Pinterest de « Google amélioré » ou « Google de l’image ».

Contrairement aux réseaux sociaux type Instagram, il y a une idée de long terme. En effet, une épingle Pinterest aura une durée de vie de 3-4 mois, voire plusieurs années si l’épingle (c’est-à-dire l’image) est bien référencée au niveau des mots clés.

 

Qui utilise Pinterest ?

C’est peu exploité par les marqueteurs et les personnes qui détiennent un e-commerce car il existe une confusion quant aux personnes qui utilisent Pinterest. On pense à tort que Pinterest est utile pour la cible B2C (pour les consommateurs finaux qui recherchent des recettes de cuisine, style vestimentaire, décoration, etc) alors qu’il a un autre intérêt : la cible B2B. Contrairement à LinkedIn (cible B2B), on touchera moins les gros décideurs (par exemple, le PDG des Galeries Lafayette) ou les grosses marques, mais on peut toucher une cible B2B de type TPE, PME, entrepreneurs, etc.

 

Existe-t-il des fonctionnalités pour faciliter l’achat e-commerce à partir d’une image ou d’un visuel ?

Oui, on peut le faire en manuel directement sur les épingles (pour un petit e-shop), il suffit d’aller sur l’épingle et de tagguer le produit. Pinterest essaye de développer son aspect social selling (même si ce n’est pas un réseau social), il y a d’ailleurs un partenariat avec Shopify pour intégrer automatiquement son catalogue de produits, ce qui est conseillé aux e-commerces qui ont beaucoup de produits.

 

Dans le cas de nouvel e-commerçant, comment intégrer Pinterest dans sa stratégie ?

Il faut tout d’abord penser stratégie de contenus globale. Plus on avance dans le temps, plus on est confrontés à de la publicité et de la concurrence inter-entreprises et les consommateurs vont arriver à saturation de voir de la publicité partout (d’ailleurs, de plus en plus de personnes installent un ad block sur leur ordinateur). C’est là que le marketing de contenu fait la différence – par exemple, lorsqu’un e-commerce donne des conseils gratuits à son audience idéale (articles, vidéos, guides, etc) publiés directement sur son site, cela lui permettra vraiment de tirer son épingle du jeu de façon organique (car il y a la possibilité de faire des pubs directement sur Pinterest mais la logique est alors différente).

Elle travaille avec 2 clients, un site de produits pour cheveux bouclés et un de produits de beauté marocains, qui produisent des articles réguliers avec des astuces et des conseils ; beaucoup de trafic vient de Pinterest, et le but est alors d’arriver à garder les visiteurs via la souscription à la newsletter, le retargeting Facebook, etc. Il s’agit donc d’attirer par le marketing de contenu et de convertir avec différentes techniques. Toutefois, il est difficile de dire avec précision la part des ventes réalisées grâce à Pinterest car il est quasi-impossible d’identifier le parcours d’achat d’un client.

 

 

Information importante à prendre en compte, 80% des utilisateurs de Pinterest se connectent depuis un mobile, il faut donc optimiser ses articles au format mobile !

Ensuite, il est indispensable de faire apparaitre l’abonnement à la newsletter peu après le début de l’article, puis à la fin de l’article.

 

Quels sont les prérequis pour intégrer Pinterest dans sa stratégie e-commerce ?

Tout d’abord, il existe une différence entre les utilisations personnelles et professionnelles de Pinterest. Pour une utilisation professionnelle, il faut se mettre à la place de notre audience idéale pour lui proposer des tableaux en fonction des intérêts qu’elle pourrait avoir : partir des choses qui pourraient intéresser mon audience idéale et ne pas hésiter à créer un maximum de tableaux possibles pour casser le côté tableau dans une thématique généraliste.

Toujours avec l’exemple de son client qui propose des produits pour cheveux bouclés, elle suggère de ne pas faire de tableaux « astuces cheveux bouclés » ou « routine soin cheveux bouclés », qui sont des tableaux trop généralistes mais de plutôt aller dans la spécialité, en recherchant de mots-clés tendance directement depuis Pinterest plutôt que Google afin de se concentrer sur le SEO qui vient directement de Pinterest, comme par exemple « méthode du twist and braid ». Elle conseille de créer 15 à 20 tableaux.

Il est également essentiel de passer en compte professionnel pour avoir accès à différentes fonctionnalités, aux statistiques, d’avoir fait vérifier son site, d’activer les épingles enrichies (qui permettent d’avoir visuellement une épingle qui sort du lot avec un titre plus gros, la métadescription apparente, etc). Tout comme pour Facebook et Instagram, il faut aussi penser à installer un Pixel le plus tôt possible.

Dans un futur proche, Pinterest va lancer ses propres stories, qui se rapprochent en réalité davantage des Reels d’Instagram, le but étant de donner un conseil ou des astuces, de montrer quelque chose de façon visuelle et étape par étape sur 5 ou 6 stories.

La durée de vie sera elle de plusieurs mois mais avec un pic de visibilité les premières semaines car Pinterest les mettra en avant à la publication.

 

Prenons l’exemple du e-commerce qui vend des produits pour les cheveux, il pourra proposer des vidéos avec des conseils pour prendre soin de ses cheveux. Si c’est un e-commerce dans la mode, alors il sera intéressant d’offrir des conseils d’associations de vêtements, d’inspirations de couleurs, de tendances. Pour un e-shop du type de la Fnac, on pourra penser à des vidéo lifestyle pour que la personne regardant la vidéo s’imagine lisant le livre, écoutant la musique, utilisant tel outil, etc, le but étant de faire entrer l’utilisateur dans un univers où il va transposer son quotidien actuel au quotidien qu’il pourrait avoir grâce aux achats faits sur cet e-commerce.

 

Combien de temps faut-il accorder à la mise en place des prérequis ?

Ça dépendra de la quantité de contenus postés. Pour ce faire, elle utilise Tailwind qui lui permet d’optimiser son organisation.

 

En combien de temps peut-on espérer avoir des résultats après avoir fait ses épingles ?

Dans le cas d’un nouveau compte, il faudra compter entre 4 et 6 mois pour voir des résultats notables (elle évoque un client qui est passé de 0 à 1400 visites mensuelles).

Dans le cas d’un compte ancien, elle parle d’une de ses clientes qui est passée de 2000 à 15000 visites mensuelles provenant de Pinterest. Cette cliente est dans le domaine de la naturopathie, qui est une niche très spécialisée qui a peu de concurrents. De plus, elle avait déjà du contenu depuis quelques temps, donc Pinterest faisait déjà confiance à son contenu.

 

Pinterest a également un intérêt, même si son e-commerce ne fait pas partie des domaines phare comme la mode, le diy ou encore la cuisine. On peut penser au sport, à la culture, à l’alimentation saine, et finalement, très peu de thématiques qui n’ont pas leur place sur Pinterest.

 

Qu’en est-il de la publicité sur Pinterest ?

Actuellement, très peu des contenus publicitaires viennent des e-commerçants français pour la simple et bonne raison que très peu d’e-commerçants sont présents sur la partie organique et qu’il semble donc compliqué pour le moment de les faire payer pour de la publicité payante sur la plateforme.

Cependant, comme peu d’e-commerçants sont présents, le coût d’acquisition est bien plus élevé. Il faut cependant allouer un petit budget pour voir une réelle différence.

 

Son conseil pour se lancer sur Pinterest en tant qu’e-commerçant ?

Produire des contenus de façon conséquente et régulière (4 à 5 articles/mois minimum) et les diffuser de façon régulière sur Pinterest pour espérer avoir des résultats.

Dans cet épisode nous abordons :

  • La définition de Pinterest dans le cadre business
  • L’arrivée des stories sur Pinterest et leur différence avec les story d’Instagram et Facebook
  • L’outil Tailwind pour faciliter la préparation des pins et les programmer
  • Le référencement SEO sur Pinterest
  • Le nombre d’articles par mois pour développer sa visibilité
  • Le temps à dédier à Pinterest selon sa niche pour l’acquisition de clients clés

 

Pour retrouver Coralie c’est sur son site : https://www.lecitronrose.fr/

et sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/lecitronrose.fr/

 

 

 

 

 

Bonne écoute 🙂

 

Estelle

 

 

Recevez les prochainS POSTs DIRECTEMENT dans votre boîte mail
Podcast, interview et articles pour développer votre marque e-commerce.
Recevez les prochainS POSTs DIRECTEMENT dans votre boîte mail
Podcast, interview et articles pour développer votre marque e-commerce.
Partager